Nodate au Château

Nous avons eu le plaisir de participer à une des journées d’ouverture des jardins, situés dans les belles courbes vallonées de la Haute-Savoie, entre Annecy et Rumilly. Les jours passés avaient été pluvieux dans leur ensemble et une journée maussade, au départ de Chambéry, s’annonçait. Une partie de l’équipe arriva vers 10h30 pour mettre en place le salon de thé, où nous allions accueillir le public venu voir les magnifiques compositions des jardins. Le temps pleuviotait, mais il n’était pas assez menaçant pour nous faire renoncer à notre rencontre avec nos futurs invités autour d’un bol de thé et d’une réflexion sur la pratique.

https://savoienochado.files.wordpress.com/2012/09/2011-06-05-jardin.jpg https://savoienochado.files.wordpress.com/2012/09/2011-06-05-nodate01.jpg

En début d’après-midi, enfin sous un soleil radieux, notre dernier compagnon de thé, Christophe, nous rejoignait alors que nous allions sortir de table d’un déjeuner gourmand, préparé par les amis de nos hôtes, et qui aurait repu le plus célèbre des géants, Garguantua. Le lieu était magnifique car nous déjeunions dans un ancien séchoir à tabac.

https://savoienochado.files.wordpress.com/2012/09/2011-06-05-nodate1.jpg
Nous étions alors cinq pour préparer les bols de thé et répondre aux attentes des invités. Sous l’ombrage des arbres et de notre magnifique parasol en bambou, personne ne bouda son plaisir : à voir la curiosité du public, initialement venu voir les jardins, prendre le temps de découvrir cet art japonais dont le coeur et l’esprit sont la qualité et la joie d’une rencontre.

2011-06-05-p1040981 2011-06-05-p1040989Après une quarantaine de thé servis par Christophe et Jean Christophe, sous l’oeil averti de Hideko, la journée ce finissait sous de beaux rayons de soleil. Nous avons eu le plaisir d’avoir la présence de Kana, une japonaise en séjour sur Chambéry qui nous a apporta son aide et son sourire.
Nous sommes très reconnaissant à nos hôtes : Amédée et Agnès NICOLAS-LANOYE, pour leur invitation et leur grande disponibilité.
Jérémy.

Publicités