De la fonte au grès

Le Kama, c’est la bouilloire traditionnelle, sans anse (2 « oreilles » permettent le transport et la suspension) et sans bec verseur (il faut donc utiliser la louche : Hishaku).

Image Image

C’est un ustensile réalisé en fonte, qui est utilisé avec un Furo et un Ro, en étant posé sur un Gotoku (trépied) pour ne pas être directement en contact avec les braises.
On peut également l’utiliser sur une plaque chauffante.

Mais c’est un ustensile difficile à trouver en Europe et particulièrement coûteux.
L’idée nous est venue d’essayer de réaliser cet ustensile en grès ou en céramique avec la complicité créative d’un potier local.
Nous avons formalisé la forme globale que nous souhaitions et les contraintes de dimension par rapport à l’ouverture, au pied (surface plane compatible avec nos corps de chauffe), à la forme du couvercle, au volume, etc.
C’est Chantal BOULAY de la Poterie des Bleuets d’Ugine, avec qui nous avons déjà réalisé des Kensuis et des Mizusashis, qui a relevé le défi.

Quelques photos de la pièce tournée et en cours de séchage, avant les finitions et l’émaillage.

Image Image

Quelques jours de séchage et de cuisson, d’émaillage et de nouvelle cuisson plus tard…

Le résultat est à la hauteur de notre volonté !

 

 

 

 

 

Il ne reste plus qu’à mettre en pratique…

Publicités