Le matériel pour débuter

Pour débuter, il est bon d’avoir un minimum d’ustensiles.

Le matériel n’a pas besoin d’être japonais, il suffit qu’il soit dans l’esprit.

La liste établie par Christophe et complétée par Jean-Christophe :

Tout d’abord du « linge de maison »:

  1. Fukusa (Serviette en soie) : un carré de soie cousu sur trois coté . Pour les hommes la soie est violette ou d’une teinte sombre et pour les femmes, elle est rouge. Dimensions : 27x28cm, donc un bout plié de 27x56cm qui est ensuite cousu. Peut se conserver dans une pochette en tissu : le Shifuku.
  2. Chakin Serviette blanche 30x15cm en lin ou chanvre blanc ou blanc cassé, limité sur les petits coté de la lisière et sur les grands cotés par un ourlet roulé (un roulé sur chaque coté).

Ensuite , dans la foulée :

  1. Chashaku Cuillère en bambou (Christophe sait les faire sur demande). Peut avoir son étui en bambou : le Tsutsu.
  2. Natsume C’est le Chaire : la boite pour le thé. Le Natsume est une boite en bois laqué ou en mélamine intégrant un couvercle ; l’ensemble ayant la forme d’un fruit : la jujube (natsume en japonais).
    Le Chaire« classique » est généralement une boite à thé plus géométrique et souvent plus haute. Selon le type de cérémonie, on utilise le Natsume ou un Chaire.

    Peut se conserver dans un Shifuku: enveloppe en tissu fermée confectionnée à cet effet.

  3. Matcha Le thé vert en poudre, se vend en boite ou en vrac. Il existe différentes qualités et même du Matcha bio.
  4. Chawan Le bol pour le thé. Deux formes : une très droite avec une certaine épaisseur pour l’hiver (diamètre 11-13cm, hauteur 7,5-10cm), une plus évasée dans un terre plus fine pour l’été.
  5. Chasen Le fouet a thé en bambou. Peut être conservé avec un Kusenaoshi en bois ou en céramique, qui permet de bien conserver la forme des brins pendant le séchage.
  6. Kaishi Papiers de poche. Sert pour essuyer le rebord du bol après avoir bu et aussi pour déposer les friandises (Okashi) de la cérémonie. Peut se conserver dans une pochette en tissu : le Fukusabasami.
  7. Okashi c’est un terme générique qui désigne les sucreries. Pour Chanoyu c’est une préparation légèrement sucrée, souvent faite à partir d’une pâte de haricots rouges, qui est parfumée. On saisi les Okashi avec un pic en bois : le Kuromoji.

Pour débuter, on peut acquérir les ustensiles au détail mais aussi acheter un coffret qui permet de bien démarrer : présenté dans une boite en bois, on y trouve généralement un Chawan « d’hiver », un Chawan « d’été », un Chakin, un Chasen, un Chashaku, et un Natsume. Il ne reste plus qu’à acheter le Matcha et coudre un Fukusa.
Et puis… tout reste à faire : apprendre et pratiquer.
Mais le plus important n’est pas le but, mais le chemin qui y mène…

A défaut d’avoir le matériel dès le début, on peut avoir, avec un ordre chronologique :

  1. Chakin : bande de tissu blanc de 30cm x 15cm, il y des bandes de gaze pour faire des pansements qui s’approche de ça. Idéalement en lin.
  2. Chawan : bol pour le thé. N’importe quel bol de petit déjeuner avec un émail lisse. La dimension est bonne quand votre poing fermé rentre dedans sans être coincé.
  3. Fukusa : carré de tissu 28×27 cm environ comme une serviette de table , couleur normalement rouge pour les femmes, violet ou rouge pour les hommes.
  4. Natsume : pot a thé. le mieux est de le faire pour l’instant avec la boite a thé métallique qui contient le matcha (thé vert ) que vous allez acheter. Un pot de confiture miniature avec couvercle, une grosse boite de chewing-gum en dragée (celles qui sont rondes), une boite avec couvercle…
  5. Chashaku : cuillère a thé: une cuillère à sorbet (celle qui sont longues, données avec la coupe de glace sur les terrasses l’été)
  6. Chasen : fouet. Plus compliqué: soit un vrai, soit un petit fouet de cuisine métal pour les poupées.
  7. Plateau : un petit plateau environ 15 à 20cm x 15 à 20cm carré ou rond.
  8. Une bouilloire : si vous avez un théière japonaise en fonte c’est la moment de la sortir. Une théière de grand mère peu aussi faire l’affaire, un thermos à poignée…

Ensuite du petit matériel pratique peut être ajouté pour être un peu plus autonome :

  1. Petite passoire pour tamiser le thé. Chakoshi : Passoire à tamis métallique (traditionnellement plat) avec sa spatule en bois.
  2. Sopalin ou mouchoirs en papier, pour le Kaishi.

Par la suite, prévoir aussi :

  1. Kensui Réceptacle pour eau usée, de la dimension d’un grand bol . Peut être en céramique, grès, bois, métal…
  2. Kobukusa Petite pièce de tissu assez épais (sa taille est environ du quart du Fukusa), portée par les invités et utilisée pour se préserver de la chaleur du Chawan ou pour préserver le Chawan quand on en apprécie la forme et la décoration. Il est porté dans le sein du kimono ou à défaut dans le Fukusabasami. On peut également utiliser un Fukusa pour cela : il existe dans certaines écoles le Dashibukusa qui a la taille d’un Fukusa et qui joue ce rôle.
  3. Bon Plateau rond avec un rebord pas très important, soit régulier Marubon, soit avec des vagues, ou plutôt des montagnes Yamamichibon, ou carré Yohobon.
  4. Shifuku C’est un terme générique qui désigne la pochette en tissu pour conserver le Chaire ou le Natsume, mais plus généralement les pochettes ou sacs en tissu destiné à ranger les ustensiles pour le thé.

Plus tard :

  1. La théière en fonte avec anse et bec verseur Tetsubin et son réchaud électrique portatif encastré dans une boite en bois : Furo portatif électrique.
  2. Pour avoir l’ambiance, la chaleur et la lumière du charbon de bois : un Binkake, qui est un Furo de petite taille généralement en céramique et utilisé avec un Tetsubin, sans oublier le Shikiita en céramique pour protéger le sol de la chaleur.
  3. La bouilloire en fonte Kama installée sur le Gotoku du Furo. Le Furo est réalisé en métal, en fonte ou en céramique, et posé sur un Shikiita en céramique. Si on utilise un système chauffant totalement maîtrisé (chauffe plat électrique ou bougies) on peut utiliser un Shikiita en bois laqué.
  4. La louche en bambou Hishaku qui est posée sur le Futaoki.
  5. Mizusashi Le pot à eau avec son couvercle.
  6. Kuromoji Pic en cerisier pour saisir les friandises. Peut aussi être fabriqué en bambou.
  7. Sensu Éventail. Ils sont différents pour les femmes et pour les hommes.
  8. Chabako C’est la boite en bois, éventuellement décorée, destinée à conserver les ustensiles. Pour certaines cérémonies, la boite est utilisée pour apporter, puis ranger les ustensiles. Quand on achète ses premiers ustensiles en coffret bois, le coffret peut être utilisé comme Chabako.
  9. Tana L’étagère en bois, utilisée dans certaines cérémonies pour présenter les ustensiles et les ranger ensuite. L’étagère reste toujours présente dans la pièce.

Publicités